Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ou quand le moment de l'entrée en EHPAD est le bon...

Je revois cette fille venir avec sa mère pour l'entretien préalable à l'admission en institution. Je revois cette fille fébrile, angoissée, son mari blasé et cette mamie enchantée de se trouver là. Cela peut paraître paradoxal mais elle a tout simplement oublié. Oublier avec quelle énergie, elle a refusé par le passé d'être là. Souvent, les familles impliquées, disons "saines", sont bouleversées par le moment fatidique du "placement". Bien souvent assimilé à une idée de se débarrasser du vieux, cette fille ne manque pas à la règle en se noyant sous des flots de culpabilité. Dans le cas présent, pourtant inutile. Je m'efforce de placer quelques sourires, quelques mots rassurants, quelques gestes et je laisse la vie opérer. On ne peut jamais prédire comment la personne âgée va "s'adapter", même si on a tout de même une idée. C'est là toute l'angoisse, c'est là tout l'intérêt. Deux mois plus tard, la "résidente" puisque la mamie a changé de statut, elle est une "résidente" et plus une personne âgée ou une mamie, s'est parfaitement adaptée. Elle participe à tout , tout le temps. Elle fait des blagues, des plaisanteries, même si parfois elle ne retrouve pas sa chambre, elle garde le sourire. Elle est si fière de son arrière petite-fille " le nouveau-né". Aujourd'hui j'ai eu l'occasion d'échanger de nouveau avec sa fille, qui revient de longues vacances. Sa mère ne l'a pas réclamé une fois, elle était paisible. J'ai pu rassurer sa fille définitivement, j'ai pu observer son sourire, sa joie, son soulagement, le manque de sa mère aussi qui n'est plus vraiment cette maman qu'elle a connu, mais avec toujours ce bon caractère. Elle m'a conté comme cette décision a été difficile, comme sa mère refusait auparavant avec énergie les simples mots "maisons de retraite", elle qui me regardait à ce même instant avec un regard ravi d'être ici. Cette "adaptation" a été excellente tout simplement parce que c'était le meilleur moment pour cette famille, parce qu'il n'y en a jamais vraiment de bon. Mais quand je les vois, je garde l'espoir que les choses se passent parfois avec apaisement.